DES CRAQUEMENTS SINISTRES SE FONT ENTENDRE DANS L’ECHAFAUDAGE DE LA REPUBLIQUE

Le Section PCF de Hendaye remercie les 321 électrices et électeurs ( 9,24% ) qui se sont exprimés avec le bulletin de vote Front de Gauche (FDG) au premier tour.

C’était le bulletin de vote de cette gauche qui ne déserte pas.


Pour autant, avec 4,85% sur la grande région, le FDG ne sera pas présent au 2ème tour, entraînant ainsi l’impossibilité d’avoir des élus pendant six ans. Nous ne serons pas remboursés de nos frais de campagne.

Mais notre ambition demeure pour l’avenir : construire un projet de gauche de solidarité et de fraternité pour notre pays et notre République.

Nous sommes dans une situation d’extrême danger pour notre pays car le FN renforce sa place élection après élection.

Deuxième force électorale à Hendaye, aujourd’hui l’extrême droite est en passe de diriger des régions. Ce serait une catastrophe car la très grande majorité de ces populations et de ces territoires pourraient le payer très cher.

Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?

Parce que depuis des années les attaques du pouvoir de l’argent contre le monde du travail et celui de la création, les déréglementations de la mondialisation capitaliste, les politiques ultralibérales européennes ont démantelé les solidarités.

La responsabilité des gouvernements successifs depuis dix ans, celui de M. Valls aujourd’hui et celle de M. Hollande est immense.

Depuis 2012 le pouvoir applique avec méthode une politique d’austérité de plus en plus dure pour le plus grand nombre alors que quelques autres se gavent.

Cette politique économique et sociale au service du grand capital mondialisé dans laquelle ils persistent en s’acharnant, enfonce le pays et nourrit un rejet que plus rien n’arrête.

Ils désespèrent l’électorat de gauche qui se réfugie majoritairement dans l’abstention. Par réaction mais aussi par calcul politicien ils nourrissent la montée du FN.

Ce pouvoir qui trahit la gauche et le Pays va jusqu’à banaliser certaines idées frontistes.

Le résultat est un désastre politique.

Des craquements sinistres se font entendre dans l’échafaudage de la République.

Les communistes ne peuvent pas se résigner à cette situation. Nombreux sont aussi les démocrates, les électeurs de toutes les familles de la gauche qui ne peuvent accepter ce scénario mortifère.

Le rassemblement pour ouvrir un autre chemin est plus que jamais nécessaire.

La France ne peut pas en rester là.

Les communistes et une très large majorité de notre peuple sont en demande de changement, de sens pour sortir de l’impasse actuelle.

Il est urgent de mettre l’humain au cœur de toutes les questions sociales et non la finance.

Oui, un autre chemin existe !

 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip