Lettre aux habitants du quartier Saragosse / Rénovation urbaine


Mesdames, Messieurs,

Si j’ai décidé de m’adresser directement à vous par cette lettre, distribuée dans vos boites aux lettres et lors de visites dans le quartier, c’est pour vous alerter et vous proposer une réunion publique pour en discuter.

Le quartier Saragosse va connaître un bouleversement avec la mise en œuvre d’une opération urbaine de grande ampleur. Le Premier ministre a fait le déplacement à Pau le lundi 20 mars pour signer l’engagement de l’État. Alors que l’immeuble Isabe est menacé de destruction, j’ai pu constater auprès des locataires de cette résidence combien les habitants de Saragosse n’étaient pas informés du projet en cours. Cela n’est pas acceptable. Comment les principaux concernés par cette opération de rénovation urbaine, les femmes et les hommes, les familles qui habitent le quartier, ont pu être jusqu’ici tenus à l’écart. Il était pourtant parfaitement possible de les informer et de les associer directement. L’avenir d’un quartier doit d’abord être discuté et imaginé avec les citoyennes et les citoyens. Saragosse n’est malheureusement pas le seul dossier où François Bayrou et son équipe agissent ainsi, en mettant les habitants et les usagers (ceux des parkings désormais payants, les producteurs du carreau des halles) devant le fait accompli. Il y a les beaux discours de campagne sur la « démocratie locale » puis la réalité de la politique municipale.
Je demande donc que vous puissiez être informés et poser toutes les questions, faire évoluer le projet dans la direction que vous souhaiterez, que des choses décidées sans votre avis – comme la destruction d’immeubles – soient reconsidérées si vous jugez que cela n’est pas une bonne chose. Monsieur le maire veut détruire Isabe pour le remplacer par un espace vert ! Mais il y a déjà près de 3, 5 hectares de verdure à Saragosse !

L’amélioration des conditions de vie dans le quartier Saragosse nécessite un vrai dialogue et des moyens pour l’emploi, l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, les services publics, le commerce – la fermeture de l’épicerie Viva est un nouveau coup dur-, l’éducation, la vie associative et la culture.
Pour tout vous dire, je suis en colère de voir comment les choses se passent, la manière dont les habitants de Saragosse n’ont pas été tout simplement respectés. C’est une chose de signer des engagements avec le Premier ministre en mairie devant les médias, cela en est une autre de venir dans le quartier pour s’expliquer et écouter.

Il y a des choses positives dans ce projet de rénovation urbaine, d’autres peuvent être améliorées, d’autre enfin ne sont pas acceptables et visent à chasser du quartier les plus précaires.
Je vous donne rendez-vous pour en discuter le :
Mercredi 5 avril à 18h
Ecole Nandina Park

Téléchargez la lettre :

lettre isabe2
 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip