Inauguration du collège de Saint-Pierre d’Irube

Le collège de Saint-Pierre d’Irube a été inauguré le 13 octobre 2009.

Aturri ; Adour en basque le bien nommé comme on va pouvoir le constater. En effet ce collège est construit en zone inondable, les pluies des dernières semaines sont venues opportunément le confirmer. Comme si les mauvais laminaks s’étaient penchés sur son berceau, ce pauvre collège a eu une gestation difficile. Les équipements sont, en principe, le fruit d’une réflexion en faveur des besoins des populations. Un collège de plus, doit nous réjouir. Des collégiens vont pouvoir fréquenter un établissement de proximité, dans des locaux adaptés. Cela c’est pour le coté face, par contre il y a parfois le coté sombre. Un de nos amis de la ville nous rapporte qu’il se pince le nez à l’approche du bâtiment tant la tambouille politicienne a présidé à l’élaboration du projet. Ce qui aurait dû être une fête est bien terni par cette odeur nauséabonde.


Le département des P.A a été longtemps, jusqu’en 2002, classé avant dernier devant la Guyane pour la dotation des collèges pour les subventions et les dotations de fonctionnement pour les collèges. Y compris pendant la présidence de M. Bayrou, pourtant ministre de l’éducation. La situation désastreuse des équipements des collèges dans tous les domaines de la restauration aux installations sportives a conduit le conseil général à une politique d’investissement, mais le retard est grand et les annonces faites en 2001, se réalisent seulement en 2009. Le collège de Saint Pierre d’Irube devait apporter une réponse aux prévisions d’augmentation de la population sur le BAB et sa périphérie, sauf que compte tenu de l’augmentation des coûts des loyers et de l’immobilier, la migration s’est faite sur les landes SUD qui ont déjà construit deux collèges pendant les balbutiements du CG des PA. Le collège Aturri est aussi un collège ou les tractations électorales ont présidé à sa construction. A l’origine le conseiller général Jean-Pierre Destrade, empêtré dans des affaires pour le moins nauséabondes a fini par laisser sa place a un candidat bicolore, qui s’est révélé un soutien zélé pour assurer une majorité à la droite au conseil général.

L’infrastructure routière compliquée dans le secteur n’est pas un gage de sécurité au heures d’activité scolaire des emménagements complémentaires seront nécessaires (en raison de l’autoroute de la plateforme de fret européen de l’entrée dans Bayonne). La commune ne dispose pas d’installations sportives de qualité ou bien elles sont distantes du lieu d’implantation du collège, la réserve de terrain ne permet pas de créer des équipements de qualité et la déclivité du terrain aggrave la situation. Le terrain est situé en zone inondable et en cas d’évènement pluvial, comme on a connu récemment, obligera le collège à une évacuation et dans les cas les plus importants à une fermeture car les accès pourraient être difficiles ou impossibles. La déclivité du site demandera un empierrement pour éviter les glissements des terres et des équipements. Le choix est cependant fixé par l’assemblée départementale. Les remarques, la surprise et l’inquiétude manifestées par les chefs d’établissements lors de la définition du programme pédagogique en présence de l’inspecteur d’académie sont négligées. Tout cela sera pris en compte par le conseil Général aux dires du vice président UMP Max Brisson chargé des affaires scolaires, qui affirme qu’ il n’a pas lieu de s’inquiéter sur la volonté du conseil général de tout entreprendre pour lever toutes les difficultés et assurer les expertises nécessaires.

Réjouissons nous donc qu’enfin un collège soit construit pour l’accueil des collégiens, mais la vigilance reste de mise, la sécurité de nos enfants est primordiale, on n’a pas le droit de jouer avec. Est-ce pour toutes ces raisons que l’Inspecteur d’Académie a brillé par son absence à l’inauguration ?

 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip