Jean Ortiz : "Au front la Gauche."

La Gauche, ce n’est pas la droite. Cette phrase historique d’un philosophe serbe, bien plus qu’une lapalissade tautologique, est tout un programme. C’est à cette Gauche-là que j’adhère, la Gauche du Front.

La Gauche qui a le front de ne faire aucune concession à la droite, de se battre pour maintenir la retraite à 60 ans à taux plein, pour le contrôle public et social des banques, de l’eau, de l’électricité, des Télécoms, des transports, des secteurs-clé de l’économie, de Total, de toutes les multinationales, etc…


J’adhère à une Gauche qui fera front à la droite pour sanctuariser et élargir les services publics, pour un grand Service Public d’Education Nationale, unique et non inique, laïque et gratuit, co-géré, intégrant tous les établissements privés.

J’adhère à la Gauche qui expropriera et nationalisera ceux qui délocalisent, qui licencient alors qu’ils roulent sur l’or, ceux qui spéculent, qui s’en mettent plein les fouilles.

J’adhère à la Gauche qui décrètera un salaire MAXIMUM, qui taxera plein pot les riches, limitera la liberté de circulation des capitaux, redistribuera aux chômeurs, aux précaires, aux salariés, aux retraités ; qui partagera réellement les pains.

J’adhère à la Gauche qui donnera davantage de pouvoir aux travailleurs qu’aux patrons, qui instaurera une vraie démocratie participative, la possibilité de contrôler et de révoquer les élus, d’autogérer la vie publique et sociale.

J’adhère à la Gauche qui régularisera tous les Sans-Papiers, qui bloquera les prix des produits de première nécessité, qui transformera TF1 en chaîne intelligente et publique, qui vendra des livres à un prix modique, qui décrètera la gratuité totale de la Santé, de l’Education, et de la Culture, qui supprimera la politique et le sport professionnels.

J’adhère à la Gauche qui fera payer les vrais pollueurs, les gros prédateurs, et pas l’automobiliste lambda.

J’adhère à la Gauche qui exècre le capitalisme, y compris à la sauce verte, et aspire à son dépassement.

J’adhère à la Gauche qui rendra obligatoire la lecture de : Rimbaud, Lorca, Baudelaire, Benedetti, Neruda, etc. ; qui décrètera l’espoir en l’avenir, la solidarité, la justice et la beauté.

Pour l’heure, et dans une première étape, j’adhère à la Gauche du FRONT DE GAUCHE.

Jean ORTIZ, universitaire.

 
Mentions légales - rss RSS

Fédération du Parti Communiste Français des Pyrénées-Atlantiques

50, avenue Jean Mermoz - 64000 PAU - t. 05.59.62.03.59 - f. 05.59.62.12.15

fait avec spip